Publié par : xavier bordes | 23 novembre 2017

Du côté de Trois-Rivières


Du côté de Trois-Rivières

.

D’un autre pays un ami m’annonce

que sont tombées les premières neiges

.

J’imagine le soudain retour du paysage

à la pureté Un coup de gomme et hop !

.

Plus que du noir et blanc Voici le pays

ouvert ainsi qu’un cahier d’écolier neuf

.

Reste à remplir autant de nouvelles pages

 

.

Publicités
Publié par : xavier bordes | 23 novembre 2017

À G. Mahler – Titan.


À G. Mahler – Titan.

.

Ainsi qu’une longue pédale d’harmoniques au violon tenue

cet sorte d’horizon marin qui te traverse le corps

avec approche du plus loin jusqu’au ressac d’une peine

qui de sentiment rechigne à se traduire en sensation

Ce serai si simple alors de l’extirper pelote

de cactus puis de la jeter rageusement dans une poubelle

.

Cela pourtant ne se peut puisque tu la contiens si bien

qu’elle t’emprisonne en son auréole brûlante

parfois consanguine à s’y méprendre de ta joie

à l’instant où t’élançant vers ce que tu désirais

tu mets le pied sur une mine de bonheur

et voici que radieuse elle t’explose au visage

.

Tout devient alors si violent et confus – gens

et choses gravitant à proximité – que tu est forcé

d’asperger ton esprit d’une fraîche cataracte

de lumière pour que le flux de ton sang se calme

tandis que tu prends dans tes bras les êtres aimés

qui tragiquement bouleversent le cours de ta vie

 

 

.

.

Publié par : xavier bordes | 23 novembre 2017

Automne sans tristesse


Automne sans tristesse

.

Que te dirais-je mon âme, mon âmelette

d’homelette, si tu existais autrement que

ce vague principe d’énergie vive amorcé

dans les profondeurs des milliards d’années

.

Te dirais-je que je me sens aussi vieux

que ce fameux élan vital mais lui capable

de se renouveler tandis que moi en bout

de rameau je sens se décrocher les feuilles ?

.

Publié par : xavier bordes | 23 novembre 2017

Propositions chuchotées


Propositions chuchotées

.

L’histoire humaine entretient facilement l’équivoque entre vice et liberté.

.

Un peuple qui entre naïvement dans sa liberté, finit en guerre civile et décadence.

.

Les plus belles choses – l’amour – trop souvent se révèlent un labyrinthe à Minotaure.

.

Depuis les âges farouches, le programme de ces « robots organiques », dits « humains », est resté immuable.

.

La sagesse serait d’atteindre à une sorte d’optimisme qui n’espère rien !

.

Que, comme dans les contes, le Mal à la fin soit vaincu, quel rêve !

.

Il faut une vie pour apprendre à vivre, et quand on a appris… la cloche sonne.

.

Léguer ton peu de sagesse, acquise au prix fort ? Mais qui la recueillerait ?

 

 

 

Publié par : xavier bordes | 23 novembre 2017

La rose sur le fumier


.

La rose sur le fumier

.

J’ai longtemps pensé qu’à force de répliquer

avec des brassées de lys je tiendrais en échec

la laideur du mal qui nous est contemporaine

.

Hélas le mal est la toile de fond où la Beauté

éclôt puis émerveille puis confie une bouffée

de pollen parfumé au hasard – puis se fane

.

Sans qu’on sache jamais si Elle reparaîtra !

Publié par : xavier bordes | 22 novembre 2017

Représentation anonyme


Représentation anonyme

.

Seule au coeur d’une clairière une stèle debout

Taillée au marteau de sculpteur Des éclats

.

de pierre alentour mêlés de mousses figurent

les reliques de gestes qui ne sont pas récents

.

On dirait qu’on l’a laissée à l’inachèvement

.

Qui était-ce ?  Pense le promeneur aventuré

en ce coin de forêt tellement, tellement retiré

que l’on a l’impression de n’être nulle part

.

Publié par : xavier bordes | 22 novembre 2017

Métonymiquement vôtre


Métonymiquement vôtre

.

Quand même tu disposerais de l’éternité

tu ne pourrais faire le tour de ta vision

telle que les «mondes» te la proposent

.

Si ne te fait défaut aucune des facettes

de l’Espace – il te manquera celles du Temps

.

Le diamant du poème n’est qu’un reflet

.

du haut foyer qui rayonne outre notre Réel

 

 

.

Publié par : xavier bordes | 22 novembre 2017

Polaris (A U Mi)


 Polaris    (A U Mi)

.

Que sert d’avoir du talent et d’être

un astre étincelant et solitaire au coeur

d’un immense désert

.                                            si les témoignages

de ce qu’a pu atteindre notre lumière

n’éclairent que les dunes et les pierres ?

.

Le haut sentier d’où le grimpeur entrevoit

.

le plus lointain horizon doit s’ouvrir à tous

.

Publié par : xavier bordes | 22 novembre 2017


Hamlet

.

.                                               Nymph, in thy orisons be all my sins remembered.

.

Je n’aurai jamais réussi à me faire

à ce monde où l’on ne peut aimer

sans nuire Aimer avec la naturelle

innocence du bambin qui vous saute

au cou dans l’instant qu’il vous voit

.

Aimer sans haines jalousies soupçons

rivalités Aimer, aimer – simplement !

 

.

Publié par : xavier bordes | 22 novembre 2017

Le Nombre inconnaissable


Le Nombre inconnaissable

.

La jeune fille d’or main ouverte

assise genoux repliés surveille

les osselets absents qu’elle a lancés

.

Que décidera le sort On ne saura

jamais Demain est comme suspendu

.

Courage C’est ainsi qu’est faite la vie

Pluies et tempêtes lumière et soleil

.

Older Posts »

Catégories