Publié par : Xavier Bordes | 29 juin 2012

VATICINATION


                       Vaticination

 

 

Au jour le jour, ces poèmes de la Terre transparente

Inexplicablement, à la manière d’un parfum.

Au jour le jour, les mots pris au sérieux, leur grave

Maillage hérité des siècles anciens de la langue !

 

Il se pourrait que bientôt soit jugé notre monde,

Mane, tecel, pharès. Un autre s’ensuivra, d’abord

Misérable, ébouriffé comme au printemps sort

Du nid sa tête un oisillon qui vient de briser l’oeuf.

 

L’or simple et vaporeux des soirs remplacera celui

Des breloques de Balthazar, l’opulence de Babylone !

Et de nouveaux paysans apprenant à gratter la terre

De temps en temps lèveront la tête machinalement

 

Vers le ciel zébré du blanc souvenir d’avions disparus.

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :