Publié par : xavier bordes | 30 juin 2014

Mysterraqué


 

Mysterraqué

.

Peut-être Ezra parlerons-nous un jour ensemble de la vie

Tu me diras d’une petite voix nette de little boy des choses

analogues aux réflexions saisissantes et drôles que me faisait

ton père au même âge Car enfant l’on discerne encore sans

.

le savoir ce qu’a de saugrenu et chaotique un réel devenu

– pour nous les vieux – terne falot banal insipide incolore

en somme habituel Ce sera comme la brise au point du jour

qui tire au clair tout l’espace que recense sa verte lumière

.

Ou comme après la pluie qui féconde les arêtes et les ombres

Qui rend aux ocres des falaises leur vivacité Qui surprend

les plantes et les lave et leur rend leur forme inexplicable

à quoi chacun s’étonne de se reconnaître en plein mysterre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :