Publié par : xavier bordes | 28 décembre 2014

Pax Noëlica


Pax Noëlica

 

Dans cette nuit de fin décembre paupières fermées te voici seul à entendre l’ostinato des cigales

auquel vient par moment faire contrepoint le la grave et lointain d’abeilles qui ne sont que tes pensées

A l’instar de ces insectes angéliques et discrets tu te figures que ce qui te passe à travers la tête serait

ce qui donne sa tonalité fondamentale à l’orchestre laborieux du monde et qu’il ne saurait survivre sans tes rêves

Enfantine illusion qui veut croire qu’il n’est jamais trop tard pour mourir et qu’il y aura un prochain Père Noël

à houspiller les rennes de son traîneau rouge et or glissant sur l’innombrable échine des nuées

que d’un oeil morne surveille la pleine lune comme elle fait d’ordinaire au-dessus des houles de notre mer

en cette nuit de fin décembre qui me voit seul dans le noir à écouter l’ostinato des cigales de l’été

auquel vient faire contrepoint le la grave et lointain d’abeilles qui sont comme un vibrant pressentiment d’éternité.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Responses

  1. Que ces fêtes soient douces en n’en recueillant que le miel !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :