Publié par : Xavier Bordes | 5 février 2015

Couronnée d’étoiles


Couronnée d’étoiles
.
Complet anachronisme, à travers le frémissement des feuilles, tapis de notes rousses, dans les profondeurs d’une forêt de Bavière perce dorée, monte et se prolonge la complainte d’un cor. Dans la poitrine le coeur s’emballe : la course éperdue d’un chevreuil, la galopade d’un cerf, le devanceraient à peine !
.
Une aurore imaginée, incontestablement, et lorsque le cuivre s’infléchit et s’apaise, le flûtis des oiseaux prend le relais, réveille les fleurs qui ouvrent tout grand leurs pavillons colorés, pour profiter du concert aléatoire du jour. Inépuisable transfiguration des lieux sauvages que colonisent les mélèzes.
.
Pour ce royaume, si j’y retournais, me donnerait-on un cheval ? Que je le parcoure ainsi que les Wälder des alentours de Trautmannshofen, sur l’alezan qui me regardait noblement entre ses mèches, avec les veines palpitant le long du museau jusqu’aux lèvres gris-bleu, veloutées au creux de ma paume
.
Il y aurait aussi, bien sûr, cette Loreleï droite sur son rocher, chantant contre le vent des lieders aux paroles funèbres, le regard perdu parmi les méandres des lourdes vapeurs au sein desquels, depuis longtemps, elle a été emportée par l’assomption du souvenir à l’instar de la Vierge Marie des roseraies.

 

.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :