Publié par : xavier bordes | 26 février 2016

Crépusculaire


Crépusculaire
.
Qui pleure à cette heure
derrière les volets fermés
On dirait un démon triste
mélancolique, enrhumé
.
Tous seuls dehors s’agitent
les gourmands des rosiers fanés
Aux cieux des oiseaux solfient
l’air des nuages étonnés
.

En avant penchent le cou
chuchotants et goguenard
à l’enterrement du jour
les ormes en habits noirs…

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :