Publié par : xavier bordes | 16 juillet 2017

Anticonfidences


.

Anticonfidences

.

On voudrait comprendre pourquoi

tel qu’il tourne le « monde » s’éloigne

.

Seul comme un homme d’or méditant

le poète rime avec Léthé plus qu’avec l’étant

.

Voici le reflet qui se détache et se déforme

tandis que mots se distancient de choses

.

On rêve d’une beauté qui ne devrait plus rien

à l’expression des monts, des mers, des corps

désirables, des plantes riches d’imagination

.

Quelle parole aux reflets de métal lunaires

saura prendre un jour pour référent

son propre éclat ?

.

La « poésie » bizarre auréole imperceptible

se doit d’exister à l’insu du poème lui-même

et non à force d’excentricités de la langue

.

On aime celui qui dit n’importe quoi et se croit

poète – alors même (hélas) qu’il ne l’est pas !

.

Ce que tu échanges par la monnaie de singe

du langage-en-poèmes c’est une pépite

d’humanité contre de la cendre d’encre

.

Il y a là une radiation qui éblouit le coeur

du marbre et du temps fait lave incandescente

.

Pour s’obliger à puiser dans la simplicité

les phrases qui se suffisent de leur dire

il n’est pas nécessaire d’être compris de tous

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :