Publié par : xavier bordes | 17 septembre 2018

La solitude du phacochère


La solitude du phacochère
.
Malgré nous et sans nous demeurera la beauté de la Terre :
celle du Cosmos avec ses astres irisés, ses globes, Saturne,
Titan, Mars, Jupiter, Uranus, Neptune, colorés d’une façon
stratifiée qui m’évoque les carrières d’ocre à Roussillon…
.
La vie qui a commencé sans nous s’achèvera sans nous
après des millions d’années car même les microbes, pour
survivre, sont beaucoup plus malins que nous et capables
par trilliards de trilliards de contaminer jusqu’aux étoiles !
.
Hélas pour chacun de nous, seul contre tout et tous, l’individu
n’a pas la moindre chance de résister aux âpres conditions
qu’impose l’univers : la vie non solidaire de la vie, s’éteint.
Malgré nous et sans nous demeurera la beauté de la Terre.
.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :