Publié par : xavier bordes | 10 avril 2019

Errances et contradictions


Errances et contradictions
.
Le poète n’est pas de ceux qui confondent la mauvaise nouvelle avec son porteur. Pas de décapitation du messager. Aucune tyrannie, ni aucun club exclueur ne sont de mise en poésie…
.
Elle n’est pas, la conscience poétique, tissée par l’envie ou le besoin de croire. C’est le trait de la mentalité des poètes qui insupporte aux religieux et prophètes de tous poils.
.
Beaucoup de gens ont besoin d’une vision simplifiée des choses, alors que rien au monde n’est simple, que chaque acte et chaque événement porte aléatoirement dans ses virtualités autant de conséquences mauvaise que bénéfiques.
.
Tu crois savoir où est le bien. Ce que tu devrais savoir, c’est que tu n’en sais rien. Tu crois savoir où est le mal. Ce que tu devrais savoir, c’est que tu l’ignores. Tant que tu resteras dans l’inconscience de ce non-savoir, tu n’avanceras pas vers la vérité.
.
Le poète se méfie même de sa méfiance. Tout ce qui est reçu des autres sous le jour de l’évidence ne mérite que sa suspicion. Même ce qui a l’apparence du vrai ne saurait l’asservir. Sur ce point la poésie est une épreuve interminable.
.
Qui se croit au-dessus des tromperies, des mensonges, des manipulations, est souvent le plus dupé, le plus gobeur de bobards, le plus marionettisé par les Grands Manipulateurs. Mais il est vrai qu’il ressent un plaisir insidieux à ces mômeries.
.
« Montre-moi tes mains ! – Les voici… Et les autres ? » exige Harpagon. Les autres, les « cachées », sont les mêmes prises pour d’autres. Elles recèlent le secret du Pouvoir. Car c’est la conviction du maître à l’égard de ce secret, qui fait la puissance du valet.
.
Les hommes redoutent davantage ce qui n’existe pas, excepté dans leur imagination, que ce qui existe vraiment. Ils craignent les esprits, les dieux, les fantômes, fictions immatérielles sur qui la matière n’a pas de pouvoir, et inversement. Mais ils installent leurs villes et leurs vignobles sur le flanc de volcans en activité.

 

 

.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :