Publié par : Xavier Bordes | 15 mai 2019

Chasser, loisir abject…


Chasser, loisir abject…

.
Pure dans le pin la vocalise du verdier
qui répond à la sittelle au chardonneret
à l’accenteur et quelque part près de l’étang
au panure dont s’agitent les houppes des joncs
S’ils ne chantent certes pas pour me plaire
leur concert est pourtant contrepoint de joie
malgré les fusils bronzés noir qui guettent
.
Quelle impuissance que d’aller en forêt
tuer tant d’oiselets dont l’espèce disparaît !

 

.


Responses

  1. Oui!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :