Publié par : Xavier Bordes | 27 juillet 2019

En guise d’art poétique


En guise d’art poétique

.

.                              En mémoire de Poisson d’Or.
.
Jette trois vers au bout du fil de tes pensées
Hameçonne-les bien, et lance sur la nappe
blanche du lac Si tu es patient peut-être
telle une carpe rouge un poème en forme
de coeur viendra gober tout vifs tes rêves
frétillants, lâchera une poignée de reflets
en surface et plongera dans les profondeurs

 

.

.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :