Publié par : Xavier Bordes | 27 septembre 2019

Une poignée tout au plus


Une poignée tout au plus
.
Oh que nous sommes peu nombreux, sur la plate-forme inégale du Mont Analogue, à respirer l’éther raréfié de l’altitude, là où l’éternité a glacé sur son miroir le givre de nos sentiments, à peine leur buée était-elle sortie de notre bouche…
.
Peut-on croire que si rares sont ceux que leur vie, sans tuer en eux l’enfant qu’ils ont été, n’a pas empêchés d’atteindre l’âge d’homme ? Ceux que leur nature intime a conservés dans l’aptitude à se façonner un monde humble et habitable ?
.
Ceux que n’ont pas séduits l’agitation, l’argent, les objets coûteux, les voyages superflus, le pouvoir d’esclavagiser les autres, l’accaparement de tout ce dont le désir insatiable les environne : ceux qui n’ont pas eu besoin de renoncer la Bêtise…?

.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :