Publié par : Xavier Bordes | 28 décembre 2019

Qui ?


Qui ?

.

Qui frappe ce soir, qui frappe aux portes
De la nuit ? Qui, aux vantaux constellés 
d’astres frissonnants comme agonies
de chouettes blanches par superstition 
crucifiées aux battants d’une grange ?
Sorti un moment, j’ai pu expérimenter 
l’emprise pétrifiante de décembre, l’air 
acide agité d’ombres indéfinissables,
et colporteur de rumeurs suffisamment
indistinctes pour décourager quiconque
aurait voulu savoir si elles sont fondées !
La lune feignait de dissimuler sa bouille
asiatique derrière un réseau de ramures
dénudées afin d’espionner mes gestes,
tout comme si je projetais quelque crime 
à la faveur de l’obscurité bleuissante. Or
je n’avais d’autre intention que de rêver
quelques minutes en humant l’air froid
environné des silhouettes fantastiques 
des futaies du parc, avant de retourner
dans la maison au chaud écrire, encore
et encore puisque rien d’autre désormais
n’est resté au vieux désabusé que je suis.

 

 

.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :