Publié par : Xavier Bordes | 3 mars 2021

Ordres tristement désuets


Ordres tristement désuets

On n’oserait pas
donner des ordres
comme sans cesse dans les médias
les publicitaires pour nous enjoindre
d’acheter leurs produits « modernes »
comme on aimerait néanmoins crier :
Regardez les fleurs
pour n’oublier pas leurs couleurs
Écoutez au coeur de la prairie
balancé sur l’épineux violet
le chardonneret rare
Et si vous entrez
sous l’ombre fraîche du bois
parlez aux arbres
aux nuages qui planent sur la clairière
ils répondent même à ceux
qui n’écoutent pas leur silence
Plongez les mains dans la glaise puis
rincez-les dans la source
pour refaire un peu de place
à l’enfant du passé
Mâchez une tige de sainfoin sucré
ou faute de citron
d’oseille bleue
en mesurant du regard la distance
qui retient à l’horizon les collines ou la mer
Une sieste sous un micocoulier
en écoutant au ciel une buse concentrique
serait le couronnement
de cette sorte de résurrection
désespérée.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :