Publié par : Xavier Bordes | 24 septembre 2021

Aleph, sa suite et ses attaches


Aleph, sa suite et ses attaches
.
Aujourd’hui
afin de retrouver un peu de souffle
tu songes à t’en aller à travers la campagne
délivrer les mélodies accumulées
dans ta flûte de roseau
comme les chants au gosier des oiseaux

Pins d’un vert sombre contre l’azur
buissons de mûres à l’encre acide ou sucrée
prairies parsemées d’ombellifères
montagnes marbrées de bleu pastel par la distance
la colline respire une paix propice à contrer
tes peines d’ermite et ton anxiété

Aujourd’hui
que tu continues à exister
sans autre intention que de célébrer
l’amour de certaine Beauté recelée
par la lumière de la mer et l’horizon au-delà

qui l’absentent à la manière
d’une page lorsque sa blancheur dissimule
l’instance du Poème futur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :