Vanité

Vanité

.

Ce qui chez les bipèdes me surprend le plus

c’est cette intime peur : n’exister pour personne !

Une constante issue (dit-on) du fond des âges

L’isolé veut penser qu’un dieu l’observe – lui,

spécifiquement lui, gérant son cas érémitique…

Un autre use de l’art, du crime ou de la politique

ou de n’importe quoi qui puisse exciter les médias.

On donne dans les sports ou dans l’humanitaire

afin qu’aux yeux de tous nos qualités reluisent.

On lance à l’univers cent défis insensés en jetant

pour les plus courageux leur vie dans la balance

Être illustre ou mourir prennent-ils pour devise

Pourtant lorsqu’on est mort, où est la différence

entre être un mort célèbre, et un mort ignoré ?

La plupart des vivants n’ont aucune mémoire.

Notre crâne aura beau briller comme l’ivoire,

dans le noir d’un caveau rien n’est à éclairer !

%d blogueurs aiment cette page :